Créer un profil, une page ou un groupe Facebook pour mon activité/ entreprise?

Qu’est-ce qu’un profil Facebook?

Un profil (ou compte) Facebook représente une personne. Il est destiné à un usage individuel, non commercial et est composé d’un nom et d’un prénom.

Lorsque vous rédigez ou partagez une publication avec un profil, vous pouvez en déterminer qui sera autorisé à consulter cette publication: vous-même, vos amis, les amis de vos amis ou tout le monde.

Vous entrez en relation avec d’autres profils Facebook (d’autres personnes) en les invitant (ou en acceptant leurs invitations).

Le nombre maximum d’amis que vous pouvez avoir est de 5000.

Qu’est-ce qu’une page Facebook?

Une page Facebook fonctionne bien différemment et il est important de comprendre en quoi.

En effet, une page Facebook est destinée à représenter une entreprise, une organisation, une marque, un commerce local, un artiste,… pour résumer: tout sauf une personne individuelle et privée!

Le contenu de votre page est toujours public. Même quelqu’un qui ne dispose pas de compte Facebook, si votre page est bien référence, peut y avoir accès via les moteurs de recherche tels que Google par exemple. Il est impossible de privatiser ce que vous y diffusez.

Toute page doit être administrée par un profil Facebook, une personne donc mais son nom peut ne pas être publié.

Toute personne qui possède un profil Facebook peut aimer votre page, il n’y a pas de nombre maximum de fans.

L’objectif d’une page est de créer une communauté de personnes engagées autour d’elle c’est-à-dire de personnes qui vont lire vos publications, les commenter et les partager.

Qu’est-ce qu’un groupe Facebook?

Un groupe Facebook est toujours géré par un profil, un individu.

L’objectif d’un groupe Facebook est de créer un endroit qui permet d’échanger sur des centres d’intérêts communs avec certaines personnes. Vous pouvez créer des groupes sur importe quel sujet.

Vous pouvez décider qui peut y accéder à votre groupe, qui peut le voir.

Lorsqu’un (futur) client rejoint votre groupe, il commence à voir vos publications.

Que pouvez-vous faire ou non avec une page, un profil ou un groupe Facebook?

Voici quelques-unes des actions que vous pouvez entreprendre ou non grâce garce aux pages, profils et groupes.

En conclusion et sans la moindre hésitation, si vous souhaitez offrir une visibilité à votre activité professionnelle sur Facebook, c’est une page que vous devez créer et surtout faire vivre! Un profil Facebook ne doit vous 

Dans un second temps, lorsque vous aurez suffisamment d’adhérents à votre page, créer un groupe pour échanger directement avec vos (futurs) clients et créer une synergie entre vous et eux.

Cet article ne se veut pas exhaustif donc s’il ne répond pas aux questions que vous vous posez, n’hésitez pas à me contacter!

A quoi peuvent vous servir les réseaux sociaux en tant qu’entrepreneur/PME?

Vous êtes nombreux, en tant qu’entrepreneurs et PME, à créer une page et/ou un profil sur les réseaux sociaux au nom de votre activité… mais quand on vous demande « pourquoi au juste? », vos réponses se font plus vagues. J’entends également la traditionnelle « ben parce qu’il faut à l’heure actuelle… ».

Alors j’ai envie de vous détailler ce que vous pouvez concrètement attendre de votre présence sur les réseaux sociaux en tant qu’entreprise:

  1. Moyens de communication rapides et instantanés pour répondre aux questions de vos (futurs) clients.

Les messageries de discussion instantanée constituent un moyen inégalé pour n’importe qui d’espérer obtenir une réponse rapidement à une question. Quoi de plus simple en effet que d’aller sur votre page Facebook, par exemple, et de vous envoyer un message?

Mais attention, si vous n’êtes pas suffisamment réactif et rapide, ce sera votre concurrent qui risque de répondre plus rapidement et de convaincre votre (potentiel) client de venir le voir.

2. Outils permettant de maintenir un contact avec vos clients actuels et de les encourager à acheter plus souvent vos produits.

Les réseaux sociaux sont une façon de garder un lien constant avec vos clients: créer et/ ou partager des publications qui les intéressent vous permet de rester présent dans leur esprit. C’est également un excellent canal pour leur faire pat de vos promotions ou événements commerciaux.

3. Trouver de nouveaux clients

En prenant part à des groupes de discussion spécialisés sur des thèmes liés à votre entreprise, par exemple, vous pouvez faire valoir votre expertise et par ce biais, attirer de nouveaux clients.

4. Faire connaître votre boutique/ service 

Si vous publiez/ partagez des contenus intéressants qui créent des réactions de vos lecteurs (like, partages ou commentaires laissés), vos publications seront également relevées par l’algorithme Facebook et apparaitront sur les murs de personnes que vous ne connaissez pas directement.

Les maîtres- mots, sur les réseaux sociaux, restent « présence, proactivité et réactivité »! Si vous n’êtes pas en mesure de créer une communauté autour de votre entreprise/ activité, que vous vous connectez une fois par semaine sur votre compte professionnel et qu’en plus vous n’appréciez pas d’échanger par écrit avec vos lecteurs… mieux vaut vous abstenir d’afficher votre entreprise sur les réseaux sociaux, opter pour une autre stratégie ou faire appel à un professionnel pour gérer votre présence en ligne.

Pourquoi réaliser un plan marketing?

Vous pourriez être tenté d’agir de façon spontanée en vous disant que le temps que vous passez à réfléchir et à planifier est une perte de temps. Et pourtant c’est une attitude risquée! Voici pourquoi…

« Une stratégie marketing performante l’est avant même de lancer une campagne. Un mauvais stratège lance d’abord sa campagne et ensuite recherche la performance. » (G.Parrou, OpenClassroom) 

En tant qu’entrepreneur ou petit PME, vous devez tout gérer (en plus de votre core business): une présence sur les réseaux sociaux, la création d’un site web et son référencement sur les moteurs de recherche (ex: Google), la diffusion de messages publicitaires ciblés et à coûts maîtrisés… alors il est d’autant plus important que vous ne perdiez pas votre temps dans des actions qui ne vous rapporteraient rien.

Tout n’est pas planifiable en marketing digital. La force et l’intérêt de ce type de marketing résident justement dans le fait d’avoir un plan initial mais d’être en suite capable de s’adapter spontanément et instantanément aux événements qui surviennent (une actualité, un post de client sur votre page Facebook, etc).

La réponse à la question initiale est donc simple: pour réaliser les actions qui vous permettront d’atteindre vos objectifs, en un minimum de temps et dans la limite de vos ressources financières et de temps. (Je vous explique très prochainement, dans un futur article, ce que comporte un plan marketing et par où commencer)

A suivre donc :o)…

Stratégie marketing #2: avez-vous réalisé votre étude de marché?

Comme je vous l’écrivais dans mon précédent article (Stratégie marketing #1: par où commencer?) la première étape est de définir vos objectifs. Ensuite, il faut les confronter à la réalité!

Rassembler et analyser les données

Plus vous connaîtrez le profil de vos futurs clients/ prospects, meilleurs seront les choix que vous poserez. 

Pour cela, vous pouvez par exemple tout simplement taper « marché+ (le marché sur lequel vous souhaitez trouver votre place, par exemple: voitures d’occasion, alimentation bio, vêtements pour enfants,…)+ Belgique (par exemple également) ». Vous obtiendrez déjà beaucoup de propositions de pages mais soyez très vigilant à la fiabilité de la source des ces informations, à la période à laquelle elles se rapportent… et surtout, ne vous contentez pas d’une seule source! Prenez un maximum d’informations sur le sujet, même contradictoires, afin d’avoir la vision la plus claire possible de votre marché.

Certaines entreprises spécialisées dans les sondages par exemple, publient sur le net le résultat de leurs études de marché… pensez également à voir s’ils n’en publient pas une sur le secteur qui vous intéresse.

Cibler qui pourrait demander votre produit/ service

  • S’agit-il de consommateurs? (BtoC)
  • S’agit-il d’entreprises? (BtoB)
  • S’agit-il de consommateurs et d’entreprises?

Autrement dit: avez-vous intérêt à proposer votre produit/ service à des entreprises ou directement à des particuliers?

L’objectif est que vous déterminiez votre cible avec le plus de précisions possibles: âge, sexe, lieu géographique, composition de la famille, niveau d’études, revenus. modes de vie, envies, motivations.

Identifier vos concurrents

Il y a 2 types de concurrents:

  • les concurrents indirects: ce sont des entreprises qui proposent des produits/ services plus ou moins différents des vôtres mais qui répondent aux mêmes besoins (ex: une baby-sitter et une employée des titres services: leurs services sont différents mais elles répondent toutes 2 au besoin des familles/ femmes de se libérer du temps pour elles)
  • les concurrents directs: ce sont des entreprises qui proposent les mêmes produits/ services que vous.

Il est crucial pour votre activité que vous connaissiez le mieux possible aussi bien votre cible de clients que ce que proposent vos concurrents. Cela vous demandera du temps et une veille constante mais vous permettra d’avoir toujours une longueur d’avance pour vous différencier de ce qui existe sur le marché et adapter votre offre à votre cible.

Dans mon prochain article, je vous proposerai un outil très pratique et visuel pour suivre votre marché et votre cible: le « lean canva ».

Stratégie marketing #1: par où commencer?

Vous êtes nombreux à vous poser la question: « Etablir une stratégie marketing: ok! Mais je commence par où? ». Je vous explique ici comment commencer à préparer votre stratégie.

Une stratégie marketing se présente sous la forme d’un document, sous format Word (Pages pour les utilisateurs Apple) ou Excel (Numbers chez Apple), qui comporte 4 parties:

  1. La définition de vos objectifs (à quoi va servir votre plan marketing?)
  2. Une étude de marché (il est important de connaître le marché sur lequel vous souhaitez vous faire votre place pour atteindre vos objectifs)
  3. La stratégie marketing en elle-même (les actions que vous allez poser pour atteindre vos objectifs concurrentiels)
  4. Un plan d’actions (qui fait quoi, quand, comment et en respectant quel budget?)

Dans cet article, je vais m’arrêter sur la définition de vos objectifs et différencier votre mission, vos objectifs stratégiques et vos objectifs opérationnels.

Votre mission

Chaque entreprise ou organisation a sa raison d’être: pour Apple, par exemple, Steve Jobs disait que son objectif était de simplifier l’usage des technologies. A vous de réfléchir à votre objectif final donc: à quoi va servir ce que vous proposez? 

Pour certaines entreprises, l’objectif ultime pourra être, par exemple, de générer un maximum de bénéfices… pour d’autres, il s’agira d’avoir un impact sur la Société. Il n’y a pas de mauvaise ou de bonne mission… simplement, il faut avoir conscience que cela impactera clairement vos objectifs et la stratégie que vous mettrez en place.

Vos objectifs stratégiques

Il s’agit de votre mission, ramenée à une vision moyen terme: c’est-à-dire vos objectifs à 1 an, 2 ans et 3 ans. Il s’agit de la ligne directrice à laquelle vous raccrochez pour mesurer l’efficacité des actions que vous aurez posées.

Vos objectifs opérationnels

En marketing, on parle de 3 objectifs différents pour une action:

  • les objectifs de notoriété: il ne s’agit pas de proposer directement votre produit/ service mais de faire connaître votre marque et votre produit/ service à votre public-cible. C’est généralement par des actions visant ce type d’objectifs que commencent une stratégie marketing.
  • les objectifs d’acquisition: il s’agit d’obtenir de nouveaux clients, directement. Notez qu’il sera plus facile d’acquérir de nouveaux clients qui connaissent déjà votre marque/ vos services que des personnes qui n’ont jamais entendu parler de vous. C’est pourquoi, généralement les stratégies marketing visent ces objectifs après les objectifs de notoriété.
  • les objectifs de fidélisation: il s’agit d’objectifs permettant de fidéliser des clients qui ont déjà fait appel à vous. Il est plus aisé d’inciter un ancien client à refaire appel à vos services/ produits s’il a été satisfait, que d’acquérir un nouveau client.

NB: Pour être efficaces et utiles, vos objectifs doivent être formulés selon l’acronyme S.M.A.R.T. (spécifiques, mesurables, ambitieux, réalistes et définis dans le temps). Je vous renvoie vers cette vidéo très bien expliquée à ce propos.

J’espère que ces conseils vous auront été utiles. Ne manquez pas ma prochaine publication « Stratégie marketing #2: avez-vous réalisé votre étude de marché? »

« Je vous invite à aimer ma page… »​: bonne ou mauvaise idée?

Chaque jour, je reçois des invitations par Facebook à aimer vos pages. Le scénario est toujours le même: un profil demande à rejoindre ma liste d’amis puis quelques secondes après avoir accepté, je reçois une notification « *** vous invite à aimer la page…. ». Pourquoi faire cela? Est-ce pertinent? Si oui, dans quels cas?

La plupart des pages Facebook ont un seul but: faire connaître l’entreprise/ le produit/ le service (et espérer décrocher un nouveau client par la même occasion). Mais ce n’est pas si simple…

Je vous donne une image qui va vous aider à comprendre directement: une page « entreprise » sur Facebook est comparable à la vitrine d’un magasin/ bureau de la vie réelle. Son objectif: attirer le regard des passants et les inciter à entrer dans le magasin.

Si vous n’avez pas de passage devant votre magasin… vous perdez votre temps à faire une jolie vitrine! Mais si vous avez 5000 personnes qui passent devant mais en courant pour prendre leur bus… le résultat est le même!

Et bien sur Facebook, c’est exactement pareil: si personne ne passe devant votre page professionnelle… vous perdez votre temps à la tenir à jour! Mais si 5000 personnes passent devant et continuent leur chemin sans aucune autre réaction/ envie de pousser la porte… vous perdez également votre temps! Or le temps, c’est de l’argent pour un entrepreneur ou une PME.

  1. Créer un maximum de passage devant votre page/ vitrine grâce à l’algorithme Facebook

Pour ceux qui n’ont encore jamais entendu parler de cette notion, l' »algorithme Facebook » c’est un système de détection automatique, mis sur pieds par le réseau social. Il lui permet de détecter automatiquement les profils/ pages/ groupes qui suscitent l’intérêt de beaucoup d’utilisateurs et de les afficher à un maximum d’autres personnes (sous forme de « pages que vous pourriez aimer/ personnes que vous pourriez connaître » mais aussi simplement diffuser vos publications dans les fils d’actualité).

Vous comprendrez donc vite que votre intérêt en tant qu’entrepreneur/ PME, c’est d’être repéré par cet algorithme afin qu’un maximum de personnes passent devant votre vitrine.

Quelques-uns des éléments qui attirent l’attention de cet algorithme sont le nombre de commentaires sur vos publications, les interactions avec vos lecteurs, le nombre de likes sur vos publications, la variété des contenus publiés (vidéos, photos, liens, sondages, etc), le nombre de personnes différentes qui réagissent au contenu de votre page…

2. Mettez tout en place pour que les personnes qui passent devant votre page/ vitrine soient des clients et non de simples passants

C’est une évidence qui découle directement du paragraphe précédent: si les personnes qui voient votre page ou que vous invitez à aimer votre page sont des personnes très intéressées par ce que vous y proposez, vous avez beaucoup de chance qu’elles réagissent à vos publications, vous contactent, etc… ce qui est tout bénéfice pour vous aider à être détecté par l’algorithme et être diffusé.

Si par contre, vous invitez n’importe qui à « aimer votre page », ces fans ne seront que des fantômes: ils auront « liké » une fois pour vous faire plaisir ou vous soutenir mais cela s’arrêtera là. Les statistiques (« insights ») de vos publications ne décolleront pas et ne vous permettront pas de vous faire connaître au plus grand nombre.

Alors de grâce, même si la tentation est grande, ne cédez pas à l’envie d’inviter 500 personnes à « aimer votre page » car cela ne vous servira à rien! Si vous souhaitez inviter vos amis à le faire, ciblez ceux qui correspondent à vos clients potentiels afin que vos publications les intéressent et qu’ils y réagissent.

Vous pouvez également leur envoyer un message privé personnalisé en leur expliquant votre démarche et en leur demandant qu’ils vous aident en interagissant avec vos publications aussi souvent que possible… et dernière chose: soyez patient, votre communauté grandira d’elle-même en peu de temps si vous avez établi une stratégie digitale efficace et une ligne éditoriale qui l’est tout autant!

Vous n’avez rien oublié…? Oui, vous!

Aujourd’hui, j’ai reçu la visite du technicien de l’entreprise que j’avais choisie pour venir réaliser l’entretien de ma chaudière. Rien de bien spécial me direz-vous?

Sauf que lors de la prise de rendez-vous, la société m’a fait une fleur en venant si rapidement, alors qu’en plein hiver, les chauffagistes ne manquent pas de travail. Sauf aussi que ce technicien est arrivé dans la tranche horaire prévue, m’a téléphoné 30 minutes avant d’arriver pour me prévenir, qu’il était passionné par son métier et m’a tout expliqué (je n’y connaissais rien en chauffage avant son passage), m’a donné plein de bons conseils, m’a annoncé les prochains travaux qu’il faudra effectuer dans les années à venir, qu’il a laissé l’espace propre après son intervention, que j’ai pu le payer directement par carte bancaire… et que le montant correspondait au prix qui m’avait été annoncé lors de la prise de rendez-vous.

Vous ne voyez toujours pas où je veux en venir?

Et bien je veux simplement vous dire que lorsqu’on est content d’un service, c’est si simple de dire merci! Et à l’heure du digital, c’est encore plus simple via Google ou les réseaux sociaux!En tapant le nom de l’entreprise ou de l’entrepreneur dont vous êtes si satisfait dans la barre de recherche Google, vous verrez très probablement apparaître ceci:

Un petit cadre à droite de vos recherches et que l’on appelle « Google Business ».

Qu’est-ce que Google Business?

Il s’agit d’une sorte de carte d’identité de l’entreprise que vous recherchez: vous y trouverez son adresse, un lien possible vers son site internet, son numéro de téléphone, éventuellement ses heures d’ouverture, etc… et des avis de clients qui ont fait appel à cette entreprise.

Plusieurs études démontrent que 96% des consommateurs font attention à ces avis et 90% d’entre-eux affirment que les avis qu’ils lisent importent leur décision de faire appel ou non à cette entreprise.

Facebook, Twitter… LinkedIn?

Les réseaux sociaux constituent également une source d’informations très pertinentes sur les entreprises: beaucoup de PME et d’entrepreneurs créent leur propre page entreprise sur laquelle vous pouvez laisser vos avis.

Une belle publicité gratuite pour les entrepreneurs que vous souhaitez soutenir!

Au-delà du fait simplement de laisser un avis, en évaluant cette entreprise et en commentant votre publication, vous créez de l’activité autour de celle-ci… activité qui sera détectée par Google (même si cela se passe sur les réseaux sociaux) et lui permettra de proposer cette entreprise lors de recherches diverses d’internautes.

Une publicité gratuite pour les petits entrepreneurs et commerces de proximité que vous souhaitez aider! 

Alors, qu’est-ce que vous attendez… quelle chouette expérience client souhaitez-vous partager sur le net? 

Qu’est-ce qui a changé dans le processus de vente pour les indépendants et les PME, avec l’arrivée du digital?

Depuis l’arrivée du web social (réseaux sociaux, blogs, site d’avis, etc), il faut bien comprendre que la relation entre les entreprises et leurs clients a totalement changé! Il est impératif que vous le compreniez et le gardiez en tête tout au long du développement de votre activité.

  1. Avant le développement du web social

Un consommateur qui souhaitait acheter un produit/ un service, se rendait en magasin, prenait contact avec un commercial et prenait (ou non) le temps de la réflexion, voire de la comparaison avance d’autres entreprises, avant de procéder à l’achat. Le discours du commercial était donc extrêmement important dans ce processus. 

Les entreprises diffusaient un maximum de publicités (par téléphone, événement, radio, télévision, …) vers les consommateurs qui étaient considérés comme des éponges et absorbaient les informations qui leur parvenaient.

Il fallait trouver le client (salons, événements, démarchages téléphoniques, etc). 

Les actions marketing étaient prises en se comparant à d’autres entreprises similaires, en se basant sur des études de marché ou autres… un ensemble de données fort peu précises et intuitives.

2. Depuis l’avènement du web social

Le comportement des consommateurs a totalement changé: ils considèrent que les informations qu’ils trouvent sur internet sont bien plus pertinentes que celles reçues des entreprises elles-mêmes.

Un petit schéma pour vous expliquer tout cela en image:

Il faut donc que le client vous trouve et divers moyens s’offrent à vous pour cela: sites internet, blogs, réseaux sociaux, référencement naturel, etc.

Mais les clients veulent également pouvoir vous solliciter via un nombre toujours plus élevé de canaux: téléphone, smartphone, emails, sites web, blogs, réseaux sociaux, tchat, vidéoconférences, …).

L’entreprise/ entrepreneur qui s’investit dans le digital peut recueillir les informations sur lesquelles baser ses actions directement auprès de ses clients/ prospects: une question posée sur les réseaux sociaux, un sondage publié en ligne, une analyse des publications de ses cibles, etc.

3. Que devez-vous faire?

Comme vous le voyez donc, ce sont aussi bien les techniques du marketing qui ont évolué, que sa mission, les canaux utilisés mais aussi les données sur lesquelles se baser. Il est donc important que vous envisagiez votre présence sur le web autrement qu’à travers un simple « site web- vitrine »: vous devez être acteurs du marché et intéresser votre cible. Avoir une page « entreprise » Facebook sur laquelle vous publiez des informations de temps en temps n’est pas suffisant: vous devez susciter l’intérêt et l’engagement des personnes qui vous lisent car elles deviendront vos meilleurs ambassadeurs.

Pratiquer l’inbound marketing, c’est parvenir à attirer les consommateurs vers vous par différents moyens:

  • la publication de contenus qui intéressent votre cible (via votre site internet, blogs, emailing, la diffusion de livres blancs, etc)
  • l’ouverture du dialogue en direct avec votre cible via les médias sociaux
  • l’optimisation de vos contenus (« référencement naturel » (SEO)) pour apparaître en première page des moteurs de recherche tels que Google par exemple.

Qu’est-ce que le marketing digital?

Il s’agit d’une sous-branche du marketing. Mais qu’est-ce que le marketing alors me direz-vous?

Et bien les spécialistes ne s’accordent pas sur une définition unanime mais personnellement, j’aime bien celle-ci:

Ce qu’il est important d’en comprendre, c’est que l’action marketing ne crée pas un besoin. Les besoins sont universels, chaque individu en a… mais les choix que nous posons pour y répondre sont propres à chacun.

Autrement dit, le marketing sert à comprendre, anticiper et convaincre un client que le produit/ service qu’on leur propose, va répondre au(x) besoin(s) qu’il a… et c’est tout un art! Le marketing est le point de rencontre entre les besoins des clients et le produit/ service mis sur le marché.

Le marketing digital est donc une spécialité du marketing classique car il se différencie par 6 critères principaux:

1. Le support

Le marketing digital passe par un écran, qu’il soit connecté à internet ou non. (ordinateur, tablette, smartphone, télévision, etc)

2. La cible

Le marketing digital permet, grâce à divers outils (Facebook, Google Analytics, études de marché, etc), de connaître et de cibler très précisément les personnes qui sont concernées par ce que vous proposez et de les contacter personnellement. Alors que le marketing classique consiste à diffuser un message au plus grand nombre. 

3. Le temps

Une campagne digitale se diffuse et se réalise en quelques heures de travail et quelques clicks… là où une campagne classique vous demandera des semaines de préparation (création de supports visuels par exemple, impression de ceux-ci, distribution/ affichage, etc)

4. La relation client 

Les techniques de marketing digital vous permettent d’aller vers le client, de lui demander sa permission avant de l’interrompre et d’avoir un retour direct de sa part. Là où la relation client dans le marketing classique est préméditée, à sens unique et s’impose au consommateur peu importe ce qu’il est occupé à faire.

5. Les performances

Grâce à l’utilisation d’outils (tels que l’emailing, Facebook Ads, Google Ads, par exemple), il est possible d’analyser et de mesurer avec beaucoup de facilité et en peu de temps le résultat d’une campagne marketing. Alors que mesurer l’impact d’un toute-boîte distribué ou d’une affiche apposée sur un support promotionnel sera bien moins évaluable.

6. Le coût

Faire connaître vos produits en les affichant sur des plateformes de ventes en ligne par exemple, telles qu’Amazon, Ebay, Etsy… ne vous coûte qu’une commission sur les produits vendus donc si vous ne vendez rien, vous ne payez rien. Idem pour des publicités en ligne: si personne ne click sur votre publicité, il vous est possible de ne pas payer!

Attention, bien loin de moi l’idée de dénigrer le marketing classique! En effet, celui-ci sera très utile par exemple si vous proposez un produit/ service destiné à un public très large, ou si votre objectif est de vous faire connaître et d’être identifié visuellement.

Le marketing digital comporte plusieurs techniques parmi lesquelles je vous citerais le Social media marketing (marketing sur les réseaux sociaux), le Marketing de contenu (publication de tutoriels vidéo, gestion d’un blog, envoi de newsletter), la publicité en ligne… mais tout cela fera l’objet d’autres articles à suivre. 

Je vous remercie pour votre lecture et espère que celle-ci vous aidera dans votre gestion marketing.

Qu’est-ce qu’une synthèse managériale?

Une « synthèse managériale », c’est tout simplement le résumé, en une page, facilement compréhensible par n’importe quelle personne non-spécialiste, de votre plan marketing. C’est un document évolutif qui vous permet de définir la ligne directrice de toutes vos actions marketing.

Cette synthèse vous permet de définir:

  • Où vous souhaitez aller
  • Quand vous comptez y arriver
  • Comment vous voulez y aller
  • Par quels moyens vous allez y arriver

Toute synthèse managériale comporte 4 points essentiels:

  1. La mission de votre entreprise: c’est l’objectif général à long terme que vous souhaitez atteindre, la raison d’être du produit ou du service que vous introduisez sur le marché.
  2. Les objectifs: ils découlent directement de la mission de votre entreprise mais orientent vos décisions sur le moyen terme.
  3. La stratégie que vous utiliserez pour atteindre vos objectifs et remplir la mission de votre entreprise.
  4. Le budget prévisionnel: ce sont les moyens financiers mais également le nombre d’heures de travail dont vous aurez besoin pour réaliser votre plan marketing.

Ce document sera généralement établi par votre marketeur digital, afin de vous expliquer synthétiquement le contenu du plan marketing qu’il vous propose. Il s’agira de la synthèse du travail de collaboration entre vous et lui et durant lequel vous déterminerez ensemble des objectifs spécifiques, mesurables, ambitieux, réalistes et le laps de temps nécessaire pour les réaliser (S.M.A.R.T).